Contre-indications

Thrombophlébite présente et constatable lors du soin
L’inflammation d’une veine peut être associée à la formation d’un
caillot sanguin, lequel peut provoquer une oblitération. Il est donc
fortement conseillé au réflexologue, avant de commencer le soin,
de procéder à un examen thermique de la jambe et du pied. S’il
constate à la palpation des extrémités inférieures de son patient que
celles-ci sont anormalement brûlantes, qu’il y a un empâtement du
mollet et une douleur du pied en flexion dorsale, il peut suspecter
la présence d’une thrombophlébite. Il demande alors à son patient
de se rechausser et de contacter au plus tôt son médecin référent.
En effet, un soin réflexologique a toujours pour conséquence
l’augmentation de la température cutanée en raison des multiples
mouvements des mains du praticien sur les pieds de son patient.
Le risque de déplacer un thrombus (caillot de sang) en direction
d’une artère et d’obstruer cette dernière est également trop élevé.
Si le réflexologue s’abstient de prodiguer un soin dans un tel
cas, toutes complications circulatoires, dont l’embolie pulmonaire,
seront judicieusement évitées.

Les commentaires sont fermés.