Reflexor

(synonyme : bonne maman !)
Méthode Bernard Durand
Avant de commencer le déroulement de séance de votre patient,
vous devez penser à vous.
Si vous devez adapter votre pression pour le bon confort du
patient, vous le devez également pour vous-même. La position
Reflexor du réflexologue permet d’être à la fois détendu et
efficace pendant les enchaînements et surtout elle protège votre
corps de fatigues inutiles.
En effet, les positions non corrigées dès le début provoqueront
à long terme des tendinites et autres douleurs très désagréables qui
pourraient mettre votre pratique en danger.
• Il faut penser tout d’abord à étirer tous vos muscles par des exercices
d’assouplissement comme un coureur après l’effort qui décontracte ses
muscles et articulations des membres inférieurs et supérieurs, puis effectuer
des balancements latéraux des hanches en répartissant votre poids sur le pied
gauche, puis sur le pied droit.
• Positionnez-vous bien et calez votre dos au fond d’un siège bas préférablement
à dossier inclinable et sur roulettes si le déplacement sur le sol est silencieux.
• Une fois bien assis, vos pieds prennent la position tai-chi de l’enracinement
dans le sol ; vos pieds sont donc bien à plat.
• Puis les bras devront prendre une position de qi-gong en « spirales ouvertes »
comme si vous vouliez entourer un arbre, les coudes plus hauts qu’en position
« repos ». Pour vous entraîner, le meilleur exercice est de tenir fermement un
volant ou un rebord de table et d’ouvrir les coudes vers l’extérieur en bougeant
le moins possible épaules et poignets. Par la suite, ces derniers à nouveau
libres sont ouverts vers « l’extérieur » (paumes tournées vers votre visage).
Le plus important est de ressentir ses épaules détendues et relâchées, afin
de ne ressentir aucune contrainte ni douleur.
• Le sourire « intérieur » doit éclairer votre visage afin que le patient ressente
que vous maîtrisez la situation.
• Nous vous proposons de commencer les enchaînements en ayant effectué
une profonde respiration de type yoga.
À la fin de chaque séance, et plus particulièrement après une série
donnée dans la même journée, vous devez ressentir les éventuelles
tensions dans vos mains, pouces, poignets ou épaules afin de les
analyser et les corriger pour trouver votre position préférée.

Les commentaires sont fermés.