Relaxations

Elles sont essentielles et peuvent suffire comme traitement de
détente et de bien-être général. Je ne vais pas réaliser tous les
mouvements de relaxation de mon réflexologue plantaire.
• Je vais simplifier en effectuant plusieurs fois un lissage avec le pouce (les
quatre autres doigts servent de main de contre-appui) en partant du centre
de ma paume de l’autre main (zone réflexe du plexus solaire) et en remontant
en direction de la phalange distale de chaque doigt façon éventail (cf. photos).
Une sensation de chaleur pourra être ressentie. Je peux terminer ce passage
en effectuant une légère rotation, vrille ou torsion de cette phalange grâce au
pouce à l’index de l’autre main (technique dite du lissage des phalanges), puis
par un étirement doux.
• Par la suite, j’apprécie de relaxer, plusieurs fois profondément avec des
rotations de pouce, ce centre de paume (détente des masses profondes
intermétacarpiennes) qui permet également de traiter le point réflexe des
reins et du plexus solaire, très important, car ils assurent et contrôlent le bon
déroulement des drainages.
• Je peux varier cette stimulation avec la pulpe ou l’éminence thénar de mon
pouce (ou d’autres doigts) par reptations, rotations, étirements, frottements,
frictions, secouements, pétrissages et poussées avec des pressions, torsions,
pincements et compressions différentes – sans oublier la main de contreappui
qui aide à la sensation d’homogénéité de « prise en main ». Le choix
est extrêmement varié pour détendre cette main. J’imagine mes propres
mouvements préférés et harmonieux !
Puis je poursuis par un mouvement d’assouplissement digital. Pour que mes
doigts soient le plus souples possible, je positionne toutes les phalanges
distales des doigts d’une de mes mains contre les phalanges distales de
l’autre main. Les pulpes de tous mes doigts sont en contact les unes contre
les autres, comme si une main voulait pousser l’autre vers l’extérieur. Ce
mouvement étire mes doigts. J’éprouve maintenant la sensation que mes
doigts sont souples et une plus grande fluidité dans mes gestes.
• Enfin, j’entoure et maintiens fermement d’une main le poignet de l’autre main
que je stimule grâce à plusieurs rotations dans les deux sens. J’entoure
d’une main le poignet par-dessus puis par-dessous (rotation par-dessus et
par-dessous).
• Je n’oublie pas de dérouler pareillement cet exercice pour l’autre main.
Ces trois relaxations simplifiées me permettent de détendre
profondément mes mains et les zones réflexes correspondantes, que
nous allons passer en revue lors de cette journée qui commence
bien.

Nous allons traiter dans les pages suivantes des principaux déséquilibres
pour lesquels nous proposons une séance « d’autoréflexologie
». Nous avons volontairement réduit le protocole du traitement
que votre réflexologue pratiquerait. Il s’agit donc de « best-of »
de méthodes, permettant de s’adapter au lieu, au temps et à la
contrainte de « l’outil » c’est-à-dire une seule main de traitement.

Laisser un commentaire